UN ORCHESTRE À SOI

Une installation sonore documentaire et collaborative pour faire revivre les compositrices oubliées

par Léa Chevrier et Laureline Amanieux

À l’Opéra comique, du 30 avril au 5 mai 2024.

Connaissez-vous le point commun entre Hildegard Von Bingen, Francesca Caccini et Sophie Gail ?

Ce sont des compositrices effacées de l’histoire de la musique, alors qu’elles étaient des stars à l’égal de Mozart ou Bach à leur époque !

« Un orchestre à soi » est une installation à la fois musicale et collaborative ; ainsi qu’une série documentaire diffusée sur en ligne (france 3 normandie) et au sein de l’installation. Cette installation propose de faire découvrir au grand public le matrimoine musical tout en racontant l’invisibilisation des compositrices et leur redécouverte. L’installation propose une expérience sensible : une œuvre sonore musicale collaborative et spatialisée à travers des pupitres formant un orchestre imaginaire. Cette œuvre originale intègre les chants de plus d’une trentaine de compositrices occidentales du Moyen-âge au début du XXe siècle, interprétés par des professionnels et des amateurs (y compris les visiteurs).

 

Il est également diffusé au sein de l’installation une série documentaire de formats courts pédagogiques mettant en valeur 8 compositrices européennes phares du Moyen âge au début du XXe siècle, tout en interrogeant leur invisibilisation dans l’Histoire. Les 8 compositrices exposées sont : Hildegard Von Bingen, Francesca Caccini, Elisabeth Jacquet de la Guerre, Marianna Von Martinez, Sophie Gail, Louise Farrenc, Hélène de Montgeroult et Ethel Smyth.


Les voyages de Pétrarque

Un podcast écrit par Nelly Labère, réalisé par Julia Griner et Ariane Neumann, produit à  l’occasion de l’exposition « L’invention de la Renaissance, l’Humaniste et  le Prince, l’Artiste » à la Bibliothèque Nationale de France.

Pétrarque, écrivain et poète Italien du 14e siècle, est né au sous le signe du voyage.

Voyage dans l’Europe à la recherche de manuscrits anciens, voyage immobile et solitaire dans sa bibliothèque de Fontaine-de-Vaucluse, voyage à Rome, sur les traces d’une Antiquité perdue, rêverie poétique et amoureuse sur les bords de la Sorgue, ou randonnée initiatique au sommet du Mont Ventoux…

Une odyssée sonore à travers les livres, en compagnie de cet illustre précurseur de l’humanisme.

Épisode 1 – Le voyage humaniste

Dès le 14e siècle, Pétrarque invente un nouveau modèle de culture qui s’appuie sur un rassemblement sans précédent du patrimoine littéraire, intellectuel et artistique de l’Antiquité. Annonçant la Renaissance à venir, ce voyageur infatigable constitue autour de lui un formidable réseau culturel, et se lance à la chasse aux manuscrits antiques dans les villes d’Europe afin de retrouver, copier et traduire des textes majeurs tombés dans l’oubli.

Épisode 2 – Le voyage immobile

Pour se ressourcer de sa vie publique intense, Pétrarque achète un petit domaine à Fontaine-de-Vaucluse. Si la nature est une source de méditation, les livres de sa bibliothèque lui permettent de voyager tout en s’affranchissant des contraintes physiques. Les livres rassemblés par Pétrarque annoncent un nouveau modèle de bibliothèque qui se diffusera au cours du 15e siècle, manifestation éclatante de l’esprit et de la civilisation de la Renaissance.

Épisode 3 – Le Voyage dans le temps

Pétrarque nous invite à visiter Rome, sa ville adorée, où le passé glorieux de l’Antiquité s’est figé dans les ruines de l’Histoire. En ressuscitant les auteurs, la mythologie et les héros du passé, Pétrarque nous fait voyager dans un monde oublié. Sur les ruines antiques, il construit un renouveau : ce que l’histoire appellera la renaissance. C’est aussi à Rome, sur le Capitole, qu’il reçoit la couronne de laurier des poètes.

Épisode 4 – Le voyage à travers les livres

Pétrarque, cet « étranger partout » comme il aime à se définir, place son existence sous le signe de l’errance. Pour lui, l’homme vertueux est celui qui voyage. Alors que les réécritures du Moyen Âge font d’Ulysse un homme rusé, le texte antique en fait un voyageur philosophe, auquel il aime à s’identifier. Pétrarque voyage à travers les livres et les mots, mêlant subtilement ses lectures érudites à ses propres souvenirs, qu’ils soient réels ou imaginaires.

Épisode 5 – Le voyage amoureux

Avec Laure, Pétrarque s’embarque dans un grand voyage amoureux qui est d’abord et toujours un voyage mental. Laure est sa muse et son inspiratrice, une figure idéalisée de l’amour toujours impossible. Elle est un sommet inatteignable, un espace sacré. C’est en hommage à Laure que Pétrarque compose le Canzoniere, célèbre recueil poétique, ou il voyage en esprit vers l’être aimé, dans l’espace et dans le temps de la mémoire.

Épisode 6 – Le voyage intérieur (le mont Ventoux)

À travers son récit de l’ascension du Mont Ventoux, Pétrarque nous plonge peu à peu vers les régions intimes de sa conscience. Au fur et à mesure de son élévation, le récit se charge d’un sens plus profond, et se transforme en une réflexion sur le sens de la vie, et sur les notions de voyage extérieur / voyage intérieur. Et pour cause, Pétrarque a emporté avec lui le livre des Confessions de Saint Augustin, dont il ne se sépare jamais.


Un parcours sonore immersif au Musée de la Marine

Embarquez pour une expérience maritime et poétique

Partez à la découverte du Musée national de la Marine en compagnie du capitaine Mayard pour un périple d’une heure en 13 escales. Un parcours surprenant où la mer elle-même est la narratrice, interprétée par Christiane Cohendy qui nous guide contre vents et marées, dans la tempête comme sur une mer d’huile.

Bonjour,
Cela fait longtemps que je vous attends.
Depuis quelque temps, j’ai besoin de me confier… L’âge sans doute.

Les scientifiques affirment que moi, la mer, j’ai 4,4 milliards d’années.
Inimaginable, n’est-ce-pas ? Beaucoup de souvenirs peuplent ma mémoire.
Sur mes flots, j’ai été le témoin de tant d’aventures humaines. J’aimerais vous en conter certaines dont ce musée est le gardien…

Grâce au son spatialisé et un scénario original de Marion Augustin, vous pénétrez à l’intérieur des tableaux, des maquettes, des reproductions, vous plongez dans l’univers des travailleurs de la mer, des galères de Louis XIV, du commandant Cousteau…

Le son est spatialisé et enrichi de bruitages et de sons additionnels, il dessine un paysage imaginaire.

Chaque visiteur est équipé d’un casque et d’un compagnon de visite prêté par le musée. Il peut aussi écouter le parcours à partir d’une webapp sur son smartphone.

L’ÉQUIPAGE DE PRODUCTION

Marion Augustin a écrit le scénario original, à partir de documents scientifiques et d’archives. Les objets et les œuvres prennent vie dans nos oreilles et nous racontent la relation mouvementée entre la mer et les humains.

La mer est incarnée par la voix de Christiane Cohendy. Daniel Kenigsberg sera votre Capitaine de navigation. Jean-Christophe Frèche, Giovanni Arnoux, Margaux Marsollier ainsi que Nassim Faranpour ont interprété les rôles de marins, sauveteurs, pécheurs…

Léa Chevrier a dirigé la production sonore, tant lors du tournage, que du montage.

Les bruitages ont été réalisés par Éléonore Mallo.


Une fiction sonore pour le Théâtre Mogador

Trois ans après une première collaboration (Opération Slow Rev, une pièce de théâtre en son 3D de Thomas Baumgartner), le Théâtre Mogador commande à narrative une nouvelle fiction sur les coulisses de la comédie musicale, avec l’autrice réalisatrice Anne-Claire Jaulin.

La série fiction Call Back plonge l’auditeur.rice dans le monde de la comédie musicale. Disponible gratuitement sur toutes les plateformes (Apple Podcast, Spotify, Deezer, Youtube, etc.).

Vous suivrez les aventures de Violette, qui ne désire qu’une chose : décrocher un rôle dans l’une des plus grandes comédies musicales de Paris. Elle a quitté Cognac et sa Charente natale pour intégrer l’école du Cours Florent. Une fois son diplôme en poche, elle s’est donné un an pour obtenir un rôle. L’année s’est écoulée, et Violette n’a toujours rien décroché. Cet après-midi, elle se rend au casting de la dernière chance, le dernier avant de devoir s’avouer son échec.

Violette réussira-t-elle à décrocher un rôle, ou devra-t-elle se résoudre à faire comme on le dit autour d’elle un « vrai métier » ?

4 épisodes
Durée totale : 35 minutes 

Épisode 1 : Prioriser 
Ça fait un an tout pile que Violette se démène pour décrocher un rôle. Aujourd’hui, elle court dans la rue vers ce casting de la dernière chance. Pas le choix, il faut que ça marche !

Épisode 2 : Répéter
Les conseils de Kora ont payé. Violette a envoyé une vidéo, un peu tournée à l’arrache c’est vrai, mais a tout de même décroché le casting. Cette fois, elle est en avance, s’est préparée, a bien répété. Tout est sous contrôle, ou presque…

Épisode 3 : Se faire confiance
Nézir, le directeur de casting, l’a rappelée : elle est en call back ! Enfin d’abord, il veut la coacher. Violette n’est pas sûre d’avoir tout compris, on verra bien ce que ça signifie.

Épisode 4 : Lâcher prise
Alors que Violette est rentrée passer Noël chez sa mère, elle se morfond dans sa chambre d’enfant : aucune nouvelle du Théâtre  Mogador. Par dépit, elle passe un autre casting qui n’a (presque) rien à voir avec la choucroute.


Des Escapades sonores au Cap-Ferret

L’Office du Tourisme de Lège-Cap-Ferret a cœur de faire découvrir le territoire de la Presqu’île en mettant en relation ceux qui y vivent, et ceux qui y viennent pour les vacances.

Dans ces escapades sonores, on se promène avec des habitants qui nous racontent les paysages et leur interprétation :

Denise Descot, 90 ans, institutrice dans le village pendant 36 ans, nous fait visiter le Lège de sa jeunesse : de l’ancien chemin de fer à la salle de bal « Chez Patate » où elle s’est mariée, en passant par le bistrot du village, « chez Emma » devenu aujourd’hui La Poste.

Patrick Ducasse, fils d’ostréiculteurs, nous emmène à la découverte du village de l’Herbe en partant de la fameuse chapelle Sainte-Marie-du-Cap, vestige de la villa algérienne de Léon Lesca. Il revient sur l’émergence progressive d’un village ostréicole typique (la taille et la disposition des cabanes, l’art de vivre au bord du bassin, l’histoire des lieux).

Fabien Argelas, surfeur invétéré, nous fait découvrir une de ses plages préférées. Accessible seulement à pied en traversant la forêt de pins et les dunes caractéristiques du paysage de la côte océanique, la plage de la Vache morte se « mérite ».

Patrick Glotin, réalisateur amoureux du Cap Ferret, arpente avec nous le Mimbeau à marée basse, lorsque l’eau s’est retirée et décèle un territoire occupé par les oiseaux et riche des débris naturels déposés au gré des flots. Il porte un regard singulier sur le paysage qui l’entoure, et nous rappelle que la beauté se trouve aussi dans le rapport que l’homme entretient avec son environnement.  

Annie Labarrère est née à Piraillan, dans une maison sur le port caractéristique de ce village. Elle connaît le port ostréicole comme sa poche, elle y a travaillé toute sa vie. Elle nous raconte les pratiques traditionnelles d’hier et d’aujourd’hui et nous fait visiter le village.

Ces documentaires sonores de 10 minutes environ peuvent être écoutés sur le site de l’Office du tourisme avant, pendant ou après la visite réelle des lieux, et permettent de donner envie et d’enrichir l’expérience des visiteurs.

 


UNE MIXTAPE ENTRE DOCUMENTAIRE ET FICTION

La légende de l’artiste Jean-Michel Basquiat, en musique et avec les témoignages de ceux qui l’ont connu ou croisé d’une façon ou d’une autre.

Entre documentaire et fiction, slam et témoignages intimes, les mots et la musique se mélangent dans un récit qui s’adresse autant au corps qu’à l’esprit.

En 4 épisodes de 8 minutes, Basquiat Experimental nous entraîne derrière le miroir ; dans l’imaginaire et l’affection qu’il a pu susciter.
Structurée par la musique autour de quelques éléments biographiques, cette mixtape prend vite la tangente du documentaire pour plonger dans le mystère et la légende du premier artiste noir entré au musée.

Temps 1 : The night Bird

Temps 2 : Slave driver

Temps 3 : Teeth teeth voodoo

Temps 4 : Cher Spiderman

Avec les voix de :

Kevin Bray (le cœur)
Live depuis Los Angeles, il est l’ami de toujours, celui qui partage encore les premiers et les derniers instants. Celui dont la mémoire nous introduit dans la vie de Jean-Michel, comme s’il pouvait nous la faire toucher du doigt.
Kevin Bray

Jean-Charles de Castelbajac (la voix)
Notre plus intime proximité avec Jean-Michel Basquiat. La voix de Jean-Charles de Castelbajac, douce et profonde, transfigure le passé et laisse apparaître l’artiste qu’il a connu et aimé.
jeancharlesdecastelbajac.com

Christophe Chassol (les doigts)
Notre modèle, celui qui modèle les voix et les sons et en fait des mantras, comme ce « I’m not a real person » qu’il chante pour nous a capella.
chassol.fr

Anaïd Demir (le ventre)
Elle a presque vécu avec l’artiste en lui consacrant une biographie un peu imaginaire, sensible et poétique. Les mots d’Anaïd sont profonds et organiques, un régal de joie et de perspicacité.
Dernière parution : « Maison mère », Éditions Plon 2022

Ernest Dükü (l’esprit)
Notre connexion avec l’au-delà, le fantôme de Basquiat. En direct d’Abidjan, il travaille ce qu’il appelle des « images sculptées », ici celle de l’artiste invoquée dans un mystérieux « Sabaka ».
Dernière exposition : Galerie Orbis Pictus Paris.

Nathalie Gervais (les lèvres)
Ce qu’il faut savoir de ces années Basquiat, de ces années 80 à New-York, on le trouve sur ses lèvres ; celle d’une amie proche, d’un désir d’aimer et de comprendre, d’être en vie.
nathaliegervais.com

Marie Hennechart  (les yeux)
Observatrice sensible du beau, de ce qui pourrait l’être, de ce qui pourrait le devenir, Marie est photographe, elle a aussi connu Jean-Michel à New York. Elle est l’une des instigatrices de notre projet « Basquiat Experimental »
mariehennechart.com


CLARA ET LES SORTILEGES

Podcast d’éveil musical pour les 6-12 ans

Pour initier les enfants au répertoire de l’Opéra Comique, dont les airs enchanteurs sont reconnaissables par tous, NARRATIVE produit une fiction sonore inédite, ponctuée de tubes comme « L’amour est enfant de bohème… ».

Deux apprentis couturiers, les héros de ce podcast, sont plongés dans la fabrique des costumes de l’Opéra Comique. Là, ils découvrent la magie d’étoffes qui s’animent. Sous leur aiguille, les costumes reprennent vie comme au scratch d’un vinyle. Ils se mettent à parler et chanter, déploient tous leurs charmes et tous leurs sortilèges… Mais que veulent ces costumes qui ont traversé les époques ? Que réclament-ils à corps, à cris et arias ? Aux jeunes auditeurs d’élucider l’énigme, posée bien sûr en musique !

Tourné in situ dans les ateliers et les coulisses de l’Opéra Comique, ce podcast se veut à la fois un outil d’éveil musical et un récit drôle et virevoltant destiné aux enfants comme aux adultes.


Cher Futur Moi dans la chambre des ados portugais

Cher Futur Moi est une websérie d’Irvin Anneix où des jeunes de 15 à 20 ans se racontent face caméra à leur moi du futur (dans dix ans). Depuis le lancement en 2019, plus de 400 jeunes francophones à travers le monde ont
participé à l’aventure : saison France Métropolitaine (2019), saison outre-mer (2020), saison Afrique (2021), saison Canada (2022).

Coproduite par NARRATIVE pour une commande de l’Institut Français dans le cadre de la saison France-Portugal 2022, cette saison rassemble 20 jeunes, la moitié résidant en France, l’autre au Portugal, la moitié francophones, l’autre lusophones.

Parmi eux, on retrouve Pedro, à Bragança, qui souhaite vaincre sa solitude, être aimé et donner de l’amour. On peut écouter Justine, à Lyon, qui espère enfin croire en elle et en ses capacités. Une peur partagée par Gaspar, originaire de Lisbonne qui espère réaliser son rêve de travailler dans un métier artistique malgré sa peur de l’échec. Lali, à Porto souhaite vaincre son anxiété maladive. Nel, Eliott à Paris est en pleine transition de genre. Dans 10 ans, il rêve de devenir l’homme qu’il a toujours rêvé d’être et enfin s’affranchir du regard des autres qui le paralyse. Emmy, à Annecy, d’origine portugaise, souhaite « raccorder le fil rompu » par ses parents, et apprendre le portugais à ses enfants.

Beaucoup espèrent une société plus égalitaire, plus inclusive et tolérante. Tous appréhendent le réchauffement climatique et souhaitent un monde plus écologique. Certains, comme Absel à Paris, demandent à leur « futur moi » de devenir végan, de ne plus prendre l’avion. D’autres, comme Aziliz en Bretagne se questionnent sur le fait d’avoir ou non des enfants. Justine espère que l’âge ne lui enlèvera pas l’envie de se battre pour l’écologie.



L’installation vidéo Cher Futur Moi, créée par la scénographe Marion Flament et Irvin Anneix a été présentée à la Galeria Boavista de Lisbonne et inaugurée par Elisabeth Borne, première ministre, Catherine Colonna, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture pour la clôture de la Saison France-Portugal. À cette occasion, les jeunes participants de la saison ont profité d’un moment d’échange avec ces responsables politiques autour des grands enjeux de la jeunesse.

 

Irvin Anneix, Cláudia Alves, co-réalisateurs de la saison franco-portugaise et Laurence Bagot, productrice avec Elisabeth Borne, Première ministre et Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture.

 


Louis XV et la Seconde Guerre mondiale

Création de deux séries de podcasts inédits pour le Château de Versailles qui racontent des parties marquantes de son Histoire.

Louis XV, le goût des sciences à l’occasion de l’exposition « Louis XV, passions d’un roi ».

Savez-vous que le premier ananas français a été cultivé dans les serres du potager royal, durant l’hiver 1733 ? Et que L’abbé Nollet, physicien très renommé, a organisé une démonstration de « commotion enchaînée » dans la galerie des Glaces, pour l’amusement et la curiosité du roi ainsi que de sa cour ? Entendez par là une électrocution collective de 140 gardes, preuve d’un phénomène invisible mais bien réel ! Sa majesté goutait aussi à l’astronomie et a assisté de sa terrasse, alors qu’elle n’avait que 14 ans, à l’éclipse totale du soleil le 22 mai 1724, accompagnée de l’illustre astronome italien Gian Domenico Cassini.

Une série en 5 épisodes coproduite avec Nova Pista :
Épisode 1 : « Éclipse royale », Louis XV et l’astronomie
Épisode 2 : « Un miracle de sciences » Louis XV et les instruments de précisions
Épisode 3 : « Le roi jardinier » Louis XV et la botanique
Épisode 4 : « Électrique, c’est chic » Louis XV et la physique
Épisode 5 : « Le roi se meurt » Louis XV et la médecine

Versailles dans la Seconde Guerre mondiale

Dans les années 1930, alors que la montée des périls se fait des plus en plus menaçante en Europe, le château de Versailles se prépare à la guerre. Dans le plus grand secret, un gigantesque plan de protection des lieux et de sauvegarde des chefs-d’œuvre qu’il abrite est mis en place. Si l’on craint pour la sécurité du château, c’est qu’il a éminemment valeur de symbole. La galerie des Glaces, en particulier, cristallise les tensions franco-allemandes : elle a servi de décor à la proclamation de l’Empire allemand en 1871, avant d’accueillir la signature du traité de paix qui a mis fin à la Première Guerre mondiale en 1919. Un traité que les Allemands ont vécu comme une humiliation. Lorsque la guerre éclate en septembre 1939, le château, vidé de l’immense majorité de ses collections, se calfeutre. Neuf mois plus tard, en juin 1940, les troupes allemandes prennent possession de Versailles. L’ancienne demeure de Louis XIV va vivre quatre longues années d’Occupation. Retour sur cette période méconnue de l’histoire du château de Versailles grâce au récit d’historiennes et de spécialistes, alimenté par de nombreuses archives récemment mises au jour.

Une série en 2 épisodes coproduite avec Nova Pista :
Épisode 1 : La bataille des mémoires
Épisode 2 : « On erre aux lanternes »


Cher Futur Moi invité à MA Scène Nationale, Montbéliard

 

À l’invitation de Yannick Marzin, directeur, Irvin Anneix a collaboré avec l’équipe de MA Scène Nationale et des jeunes du Pays de Montbéliard Afin pour produire une saison de la websérie Cher Futur Moi. Il a animé tout au long de l’hiver 2022 des ateliers pédagogiques dans des collèges pour produire 20 capsules temporelles.

L’installation vidéo conçue avec Marion Flament a été installée en mars 2022 au Magasin, tiers lieu de MA Scène Nationale :  la scénographie est composée de 3 modules de projection diffusant les témoignages de la série et d’une chambre d’ado reconstituée. Les visiteurs peuvent s’y filmer et créer leur propre capsule temporelle.

L’installation a déjà été présentée à la MC-93 (octobre 2019) à la Maison des Métallos (mai 2021) et à la Biennale de la danse de Lyon (juin 2021).