Une fiction sonore en 4 épisodes pour le Théâtre Mogador


Trois ans après une première collaboration (Opération Slow Rev, une pièce de théâtre en son 3D de Thomas Baumgartner), le Théâtre Mogador commande à narrative une nouvelle fiction sur les coulisses de la comédie musicale, avec l’autrice réalisatrice Anne-Claire Jaulin.

La série fiction Call Back plonge l’auditeur.rice dans le monde de la comédie musicale. Disponible gratuitement sur toutes les plateformes (Apple Podcast, Spotify, Deezer, Youtube, etc.).

Vous suivrez les aventures de Violette, qui ne désire qu’une chose : décrocher un rôle dans l’une des plus grandes comédies musicales de Paris. Elle a quitté Cognac et sa Charente natale pour intégrer l’école du Cours Florent. Une fois son diplôme en poche, elle s’est donné un an pour obtenir un rôle. L’année s’est écoulée, et Violette n’a toujours rien décroché. Cet après-midi, elle se rend au casting de la dernière chance, le dernier avant de devoir s’avouer son échec.

Violette réussira-t-elle à décrocher un rôle, ou devra-t-elle se résoudre à faire comme on le dit autour d’elle un « vrai métier » ?

4 épisodes
Durée totale : 35 minutes 

Épisode 1 : Prioriser 
Ça fait un an tout pile que Violette se démène pour décrocher un rôle. Aujourd’hui, elle court dans la rue vers ce casting de la dernière chance. Pas le choix, il faut que ça marche !

Épisode 2 : Répéter
Les conseils de Kora ont payé. Violette a envoyé une vidéo, un peu tournée à l’arrache c’est vrai, mais a tout de même décroché le casting. Cette fois, elle est en avance, s’est préparée, a bien répété. Tout est sous contrôle, ou presque…

Épisode 3 : Se faire confiance
Nézir, le directeur de casting, l’a rappelée : elle est en call back ! Enfin d’abord, il veut la coacher. Violette n’est pas sûre d’avoir tout compris, on verra bien ce que ça signifie.

Épisode 4 : Lâcher prise
Alors que Violette est rentrée passer Noël chez sa mère, elle se morfond dans sa chambre d’enfant : aucune nouvelle du Théâtre  Mogador. Par dépit, elle passe un autre casting qui n’a (presque) rien à voir avec la choucroute.

Les auteurs


Après un diplôme de l’EM Lyon en 2012 et une formation intensive à l’École du Jeu, Anne-Claire Jaulin me tourne vers l’écriture et la réalisation. Elle réalise plusieurs courts métrages, L’Assistante (2012) sélectionné dans une trentaine de festivals, Marthe (2014) projeté à Brest, Clermont-Ferrand, Vaulx-en-Velin et mention du jury au Festival d’Alès, À qui la faute (2015), produit par Envie de Tempête Productions avec l’aide du CNC et de France 2, prix de la meilleure actrice au Festival de Cabourg et enfin, Particules Fines (2020) avec Sara Giraudeau dans le rôle principal.

Diplômée de l’Atelier Scénario de la Fémis en 2016, elle développe depuis différents projets de fiction (courts métrages, longs métrages, pièces de théatre, fictions audio, etc).

Écouter sur votre plateforme favorite

Crédits

Autrice-réalisatrice : Anne-Claire Jaulin
Consultante scénario : Cristèle Alves Meira
Chef opérateur son : Hugo Deguillard
Perchwoman : Loryne Bonnefoy
Interprétation : Chloé Astor, Annabelle Lengronne, Peggy Martineau, Rabah Aliouane, Guillaume Marquet, Franc Bruneau, Josua Lebraud et Medya Zana (élèves de la Classe Libre du Cours Florent).
Monteuse son : Laura Chelfi
Mixeur son : Matthieu Fraticelli
Compositeur de la musique originale : Niki Demiller
Illustratrice : Clara Dupré
Chargées de production : Lucie Ouaknine, Jade Foucaud
Producteur.ice.s : Laurence Bagot, Olivier Lazzarini, Candice Gatticchi
Avec la complicité de Frédérique Farina, directrice déléguée à la pédagogie du Cours Florent.