UN ORCHESTRE À SOI


Une installation sonore documentaire et collaborative pour faire revivre les compositrices oubliées

par Léa Chevrier et Laureline Amanieux

À l’Opéra comique, du 30 avril au 5 mai 2024.

Connaissez-vous le point commun entre Hildegard Von Bingen, Francesca Caccini et Sophie Gail ?

Ce sont des compositrices effacées de l’histoire de la musique, alors qu’elles étaient des stars à l’égal de Mozart ou Bach à leur époque !

« Un orchestre à soi » est une installation à la fois musicale et collaborative ; ainsi qu’une série documentaire diffusée sur en ligne (france 3 normandie) et au sein de l’installation. Cette installation propose de faire découvrir au grand public le matrimoine musical tout en racontant l’invisibilisation des compositrices et leur redécouverte. L’installation propose une expérience sensible : une œuvre sonore musicale collaborative et spatialisée à travers des pupitres formant un orchestre imaginaire. Cette œuvre originale intègre les chants de plus d’une trentaine de compositrices occidentales du Moyen-âge au début du XXe siècle, interprétés par des professionnels et des amateurs (y compris les visiteurs).

 

Il est également diffusé au sein de l’installation une série documentaire de formats courts pédagogiques mettant en valeur 8 compositrices européennes phares du Moyen âge au début du XXe siècle, tout en interrogeant leur invisibilisation dans l’Histoire. Les 8 compositrices exposées sont : Hildegard Von Bingen, Francesca Caccini, Elisabeth Jacquet de la Guerre, Marianna Von Martinez, Sophie Gail, Louise Farrenc, Hélène de Montgeroult et Ethel Smyth.

Teaser de l'oeuvre - à écouter au casque
NARRATIVE, RETROVISEUR ET CIRCÉ PRODUCTIONS

Crédits

Une installation imaginée et conçue par Léa Chevrier et Laureline Amanieux

Production : Cécile Cros NARRATIVE, Dorian Blanc RÉTROVISEUR PRODUCTIONS, et Laureline Amanieux CIRCÉ PRODUCTIONS

Avec le soutien de CNC Talent, du Fonds Transmédia de la ville de Paris, de la SACEM, de la région Normandie, de la ville de Rennes et de la Drac Bretagne, du Ministère de la culture pour l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations, en partenariat avec le Centre National de la Musique.