PHOTO DE CLASSE

Un documentaire transmédia d’Estelle Fenech et Catherine Portaluppi


Et si la diversité était une chance pour l’école ?
A Paris, une classe de CE2 se lance dans l’aventure. Les 24 élèves de Julie Noël enquêtent sur leurs origines.

Photo de Classe se base sur la «photographie» d’une classe de CE2 dans le 18ème arrondissement à Paris. Pendant une année scolaire, Julie Noël «la maîtresse, a fait travailler ses élèves sur leurs origines et l’histoire de leur famille. Les réalisatrices Estelle Fenech et Catherine Portaluppi ont filmé.

Capture d’écran 2013-08-09 à 18.01.03

UN DOCUMENTAIRE MULTIMEDIA SUR LA DIVERSITE A L’ECOLE

Photo de Classe débute à la rentrée 2012 à l’école Gustave Rouannet : dans la classe de Julie Noël la plupart des élèves on des parents ou grands-parents qui ne sont pas nés en France. Cette diversité est le reflet de la mixité croissante de l’école : à Paris, dans le Val d’Oise et le Val de Marne, 40% ont au moins un parent immigré. En Seine et Marne, ils sont plus de 57% !

Au début, les élèves ne savent pas grand-chose sur leurs origines ni sur les raisons de la venue de leur famille en France. Julie Noël met en place des ateliers pédagogiques : des séances d’enquête autour des drapeaux, des albums et des objets de famille….

IMG_9983

Dans les « débats philo », ils échangent sur le racisme, l’immigration, les symboles de la France. Au cours de l’atelier « langues », les enfants réalisent que leurs camarades parlent eux aussi une autre langue que le français à la maison. Les élèves se mettent aussi à dessiner : ils esquissent leur autoportrait, leur Marianne idéale, leur vision de l’émigration et réalisent l’interface graphique de Photo de Classe.

LES PARENTS RACONTENT POUR LA PREMIERE FOIS L’HISTOIRE FAMILIALE

Avec leurs parents, les élèves s’approprient le projet : la moitié des parents acceptent de raconter l’histoire familiale face à la caméra tenue par leur fille ou leur fils. Souvent cette histoire n’a jamais été racontée auparavant.

IMG_9943

L’objectif de l’institutrice est d’ouvrir la réflexion et de construire un « vécu collectif de classe grâce à l’histoire de chacun ». Petit à petit, les enfants prennent conscience de leur individualité et de leurs ressemblances. « Ah ! Toi aussi, tes parents sont partis de leur pays à cause de la guerre ? Comme les miens Mais au fait, ça sert à quoi la guerre ? » se demande Manassé.

Pour la pédopsychiatre Marie Rose Moro, qui signe ici Le Manifeste pour la diversité à l’école, â«faire enquêter les enfants sur les origines, leur histoire individuelle et leurs liens avec la grande histoire est un moyen de restaurer de la dignité, de la connaissance et de la reconnaissance. Cela permet aux enfants d’être fiers d’eux et crée un lien formidable dans l’école ».

photo de classe_02

De fait, les discussions ont été passionnées, sans jamais déraper. Les débats étaient parfois drôles car 8 ans est un âge encore sans préjugés, un « âge de latence » selon Marie Rose Moro : comment définir le racisme alors sinon que par l’absurde ?

UNE EXPERIENCE COLLABORATIVE QUI S’ECARTE DES DISCOURS

Photo de classe devient aujourd’hui une expérience documentaire collaborative. Notre ambition est de nous écarter des craintes et des discours préconçus sur l’école, pour faire découvrir que la diversité peut devenir une chance, pour les enfants de migrants mais aussi pour leurs camarades de classe.

UN PARRAIN : LILIAN THURAM

Lilian Thuram, et sa fondation contre le racisme, parrainent Photo de Classe. Pour Lilian Thuram, parler de la diversité à l’école est crucial. Après une enfance en Guadeloupe, lui-même a « découvert le monde » à 10 ans à l’école d’Avon (Seine et Marne). Ses copains étaient d’origine pakistanaise, zaïroise, italienne, libanaise, algérienne, espagnole.

« Ce moment d’ouverture explique beaucoup de ce que je suis aujourd’hui dans la vie.»

UN OUTIL PEDAGOGIQUE DISPONIBLE EN LIGNE

Capture d’écran 2013-03-28 à 13.33.20

Ce documentaire multimédia a pour vocation d’inspirer d’autres instituteurs pour valoriser la diversité dans leur classe. Un « kit pédagogique » Photo de Classe a été développé par les équipes de narrative et TV5 Monde pour tous les instituteurs et animateurs qui souhaitent réaliser leur Photo de classe.

L’équipe de Photo de Classe a conçu des ateliers pédagogiques pour des classes francophones du CE2 au CM2 et les classes de français langue étrangère de niveau A1 (débutant). Les enseignants peuvent choisir les ateliers en fonction de leur public et éditer librement leur journal « Photo de Classe ».

Tous les ateliers sont disponibles ici.

L’expérience se poursuit Nous espérons que vous continuerez à la partager avec nous sur la page Facebook de Photo de Classe.

www.photo-de-classe.org
Produit par narrative avec l'aide du CNC

Récompenses

Lauréat du Laurier de la Radio et de la Télévision, catégorie multimédia, 2014

Grand Prix du Jury au Swiss Web Program Festival de Montreux 2014

Crédits

REALISATION AUDIOVISUELLE
Estelle Fenech & Catherine Portaluppi
Assistées de Solène Ducretot, Amine Berrada et Raphaël Renard

DESIGN ET DIRECTION ARTISTIQUE
Irvin Anneix
Avec l’aide des enfants de la classe, ainsi que de Liam, Arthur et Marième
Merci à Jérôme Pidoux

MONTAGE
Mélanie Braux, assistée d’Irvin Anneix
Avec l’aide de Laura Doupeux

CONCEPTION MULTIMEDIA ET PRODUCTION
Laurence Bagot, Cécile Cros, Irvin Anneix

POST-PRODUCTION
Musique originale : Ludovic Poulet
Mixage : Nicolas Lordier
Etalonnage : Jean-Baptiste Mihout & Raphaël Renard
Animations : Irvin Anneix

DEVELOPPEMENT
Switch

REMERCIEMENTS
Marie-Rose Moro, tous les enfants et leurs parents, Julie Noël, la maîtresse, Damien Roudeau

DIFFUSE PAR
Tv5Monde
Hélène Zemmour & Cécile Quéniart

EN PARTENARIAT AVEC
Courrier International
Eric Chol, Paul Chaine et Hamdam Mostafavi
Astrapi / Bayard
Agnès Rochefort-Turquin & Lucie Tourette