Chagall et moi

un documentaire sonore pour le Musée National Marc Chagall à Nice


Une invitation à entrer dans l’œuvre de Chagall par des portes intimes et des imaginaires pluriels.

Qu’est-ce que le beau ? l’Art doit-il être beau ? D’où viennent mes émotions et jugements face à une oeuvre ? Comment les exprimer librement et avec créativité ?

Une dizaine d’étudiants de profils très différents, ayant suivi le cursus de « l’Atelier du Beau » ces deux derniers semestres (coproduction UCArts, Direction de la Culture, Université Côte d’Azur et musées nationaux du XXE s. des Alpes-Maritimes), sont invités à décrire une oeuvre de Chagall au sein du musée et à donner leur point de vue et ressenti à son propos. En conversation avec Stéphane Lambert, qui commente aussi sa propre visite du musée, ils s’expriment tour à tour sur une œuvre et sur leur appréhension du beau, jusqu’à leur « objet du beau » qui est mis en son.

 

CHEMINEMENTS VERS L’ART

Au cours d’une déambulation commentée dans le Musée National Marc Chagall, l’écrivain Stéphane Lambert dialogue avec des étudiants d’horizons très différents qui ont suivi le cursus de « l’Atelier du Beau ». Ils racontent leur cheminement vers l’art et leur rapport à l’œuvre de Chagall dont ils ont tiré, à l’issue de l’atelier, un « objet du Beau ». Leurs propos sont mis en écho à ceux d’Anne Dopffer, directrice du musée, de Gaïdig Lemarié, responsable de l’Atelier du beau, et de Josiane Rieu, conférencière, afin de valoriser la notion de transmission et d’éveil du regard.
Deux objets du beau conçus par les étudiants ont été mis en son et un poème de Chagall traverse l’ensemble de la réalisation, porté par la voix de la plupart des intervenants.

DES CAPSULES SONORES DANS LE MUSÉE

Ce projet sonore donne à la fois lieu à des « capsules » qui peuvent être écoutées selon un parcours de visite au sein du musée ainsi qu’à un podcast disponible sur les plateformes et des médias partenaires.

Les auteurs


Stéphane Lambert est né à Bruxelles en 1974. Son travail littéraire est marqué par une volonté de dépasser la classification des genres et des formes, préoccupation qui l’a fait se rapprocher des arts plastiques. Il a consacré différents livres à des artistes (Nicolas de Staël, Rothko, Paul Klee, Monet, Spilliaert, Caspar David Friedrich), parmi lesquels Visions de Goya, l’éclat dans le désastre (Arléa, 2019) a obtenu le prix André Malraux de l’essai sur l’art et Avant Godot (Arléa, 2016), où il explore le lien entre peinture et écriture, a été récompensé à l’Académie Française par le prix Roland de Jouvenel. Parallèlement à ses livres, il écrit des fictions et des documentaires pour France Culture et collabore à Beaux-Arts Magazine.

 « J’aime bien la manière enveloppante qu’a Stéphane Lambert d’approcher le mystère ondoyant de la peinture. »

Yannick Haenel, CHARLIE HEBDO

Ecouter Chagall et moi sur le site du musée
narrative pour les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes avec RFI Labo.

Crédits

Un documentaire de Stéphane Lambert

Réalisation : Xavier Gibert avec la participation de Julie Abecassis, Arij Ahamraoui, Maria-Alejandra
Castenada-Figueroa, Anne Dopffer, Antoine Etevenaux, Adélie Girardot, Gaïdig Lemarié, Anne-Capucine Lequenne, Céline Masoni et Josiane Rieu.

Prise de son et montage : Xavier Gibert – RFI Labo

L’Atelier du Beau est conçu par Gaïdig Lemarié et Justyna Ptak en partenariat avec UCArts –  Direction de la Culture de l’Université Côte d’Azur.

Avec le soutien de Matmut pour les arts et de l’association des amis du musée national Marc Chagall

Remerciements : Julien Gaertner, Sarah Diop, Sybille Marchetto et Sandrine Cormault.

Production : Cécile Cros / narrative